Sortir d’une scpi 

Comment sortir d’une scpi ?

Encore appelé pierre papier, la société civile de placement immobilier est un placement d’épargne sécurisé à travers lequel il est possible d’investir dans du patrimoine immobilier. En effet, diversifier son patrimoine, percevoir des compléments de revenus, avoir accès au marché de l’immobilier professionnel avec un petit budget, etc. sont autant de raisons qui incitent à investir dans une SCPI. Toutefois, même si cette forme d’investissement présente de nombreux avantages, il peut arriver que pour des raisons particulièrement financières l’on décide de sortir d’une SCPI. Et pour cela, vous ne pouvez y parvenir que lorsque vous effectuez un certain nombre de démarches.

 

Sortir d’une scpi : le fonctionnement du processus

Pour sortir d’une scpi, le procédé dépend de la forme juridique choisie. C’est pourquoi il est essentiel de vous renseigner sur le régime avant de vous lancer. En réalité, pour une société civile de placement immobilier, la conduite à tenir lorsque vous investissez pour un capital fixe n’est pas la même que pour un capital à variable. En revanche, il est bon de savoir que sortir d’une scpi offre la plupart du temps l’avantage de revendre ses parts. Mais il est important de rappeler que ce n’est pas à l’immédiat que ces sociétés rachètent vos parts. Mais en plus de cela, leur fonctionnement ne prévoit en aucun cas le droit au remboursement, et ce, même si cette revente peut se faire de plusieurs façons. 

 

Les démarches pour sortir d’une scpi à capital variable

Pour sortir d’une scpi à capital variable, vous devez commencer par formuler une demande de retrait que vous enverrez par courrier recommandé à la société de gestion. Une fois le courrier reçu, il sera traité ensuite enregistré par la SGP. Toutefois, ce qu’après l’apparition d’une nouvelle demande de souscription que vous pouvez vendre vos parts.

La vente des parts 

En ce qui concerne la vente des parts, il est important que le prix de souscription corresponde au montant de votre retrait. Au cas contraire, vos parts vont être attribuées à la première personne qui souhaite acheter des parts de valeur similaire. En d’autres termes, c’est le montant de la nouvelle souscription qui détermine la faisabilité d’une opération de cession pour ce qui des parts d’une SCPI. Mais si les nouvelles souscriptions ne suffisent pas à compenser les demandes de retraits, vous devez patienter quelque temps avant de vendre vos parts. 

Les démarches pour sortir d’une scpi à capital fixe

Dans le cas de cette autre forme, les démarches à suivre pour céder vos parts sont plus contraignantes. Mais vous avez le choix entre deux options : 

  • Vendre vos parts de gré à grés
  • Passer par l’intermédiaire de la société de gestion pour accéder au marché secondaire

Contrairement à la seconde option qui peut être quelque peu compliquée, la première semble un peu plus simple toutefois, c’est à vous de trouver les acquéreurs. Pour cela, vous avez besoin de fournir certains documents. De plus, vous devez vous rapprocher de la société de gestion afin de vous assurer du fait que le vendeur dispose du certificat nominatif des parts sociales. Après cela, l’acquéreur et vous pourrez signer l’imprimé n° 2759, dédié à la cession de droits sociaux. En effet, lorsque vous optez pour le gré à gré, vous devez obligatoirement transmettre à la société de gestion les documents suivants : 

  • Un exemplaire enregistré
  • Une fiche de demande de renseignements
  • Une acceptation de transfert
  • Un RIB et le chèque des frais de transfert

 

Conclusion 

Sortir d’une scpi n’est pas une tâche aussi facile toutefois, cela doit se faire suivant le respect de certaines règles. Et en plus du temps de traitement de votre demande, le reste du processus peut durer longtemps. Mais après cela, il vous faudra encore attendre quelques semaines pour que les fonds soient accrédités.